Anecdote Automobile : La Rosalie de tous les records 

Voilà l’histoire d’un coup de pub qui s’est transformé en véritable épopée menant même le grand André Citroën à rebaptiser ses voitures produites de 1932 à 1938. Cette histoire est celle de la Rosalie de tous les records et de la société Yacco.

Fondée en 1919, la société Yacco est une entreprise spécialisée dans la fabrication d’huiles destinées à l’aviation et à l’automobile. En 1930, le marché automobile est en berne et Yacco perd de nombreux clients. Dans un baroud d’honneur, la petite entreprise française décide d’acquérir une Citroën C6 F et projette de parcourir avec elle 25 000 km en 10 jours afin de mettre en avant la qualité de son huile pour moteur et ainsi gagner des clients et des parts de marchés. 

Yacco souhaite créer un partenariat avec la marque aux chevrons, cependant le grand André Citroën n’est pas intéressé par des records d’endurances et repousse les avances de Yacco. Après quelques modifications sur la carrosserie pour rendre la voiture plus légère, la C6 F est prête pour la piste.

Yacco engage 5 pilotes pour réaliser cet exploit : Marcel Combette, Louis Leroy de Présalé, Raphaël Fortin, César Marchand et Julien Marchand. Le 22 octobre 1931, sur l’autodrome de Monthléry, la C6 F rebaptisée par les pilotes « la petite Rosalie » prend le départ. Le 1er novembre 1931, soit 222 heures, 38 minutes et 56 secondes après sont lancement, la petite Rosalie s’arrête avec au compteur 25 000 km. Cet exploit permet à Yacco de remporter quatorze records internationaux mais aussi et surtout une notoriété qui va faire grand bruit aux oreilles du PDG de Citroën. Ce dernier décide alors de surfer sur l’exploit de Yacco pour mettre en avant la fiabilité de ses moteurs et baptisera ainsi ses prochaines voitures « Rosalie ».