Voiture de légende : La Bugatti Royale

En 1926, Ettore Bugatti et son fils Jean Bugatti dévoilent aux yeux du monde ce qui restera sans doute l’une des voitures de collection les plus exceptionnelles et les plus chères de l’histoire de l’automobile : La Bugatti Type 41, plus connue sous le nom de Bugatti Royale. Caractérisée par une puissance sans égal pour l’époque et un équipement somptueux, elle est définie par son créateur comme le véhicule des empereurs, des reines et des rois.

Fierté de la firme alsacienne, la Bugatti Royale est la voiture de tous les excès. Elle applique à merveille l’adage d’Ettore Bugatti « Rien est trop beau, rien n’est trop cher » avec à sa sortie un prix de 660 00 Francs, soit 3 fois plus cher que les limousines concurrentes de l’époque comme la Rolls Royce Silver Ghost ou la Rolls Royce Phantom II.

Avec un empattement de 4.3 mètres et une longueur de 6.4 mètres, ce premier prototype de la Royale est la voiture la plus grande jamais construite à Molsheim, mais ce qui se cache sous son immense capot est bien plus impressionnant encore. Qui dit voiture exceptionnelle dit moteur exceptionnel, et la Royale ne va pas faire exception. Le moteur du bloc propulsion est ni plus ni moins qu’un moteur d’avion. Conçu à l’origine pour l’Etat Français, il bénéficie d’une cylindrée de 14.7L pour une puissance de 300 ch pouvant ainsi propulser les 3.5 tonnes de la Royale (poids pouvant varier en fonction de la carrosserie) à près de 200 km/h.

Ce n’est qu’en 1932 que Bugatti arrive à vendre la première Type 41. Elle possède une carrosserie type roadster et a la particularité d’être dépourvu de phare (le propriétaire souhaitant utiliser son incroyable limousine uniquement en journée). Trois autres versions de la Royale sont vendues à de richissimes clients avec des carrosseries bien différentes (une limousine de voyage, une limousine pullman et un cabriolet). La dernière version de la Royale est un coupé Napoléon possédant un interphone électrique permettant au passager de communiquer avec le conducteur.

Bien que la Royale soit une voiture exceptionnelle, elle restera également un échec sur le plan économique, notamment à cause de la crise économique de 1933, et seulement 6 véhicules ont été fabriqué. Aujourd’hui, ces véhicules existent encore, deux sont présent à la Cité de l’Automobile à Mulhouse, faisant partie de la collection Schlumpf, un est présent chez Bugatti à Molsheim.

La Royale restera une des voitures les plus incroyable jamais produite à ce jour, c’est la voiture de la démesure et sans aucun doute l’une, si ce n’est LA voiture la plus chère au monde.