Anecdote automobile : La Stanley Streamer Rocket

Au tout début du 20ème siècle, le secteur automobile subit de grands changements. L’arrivée du moteur à combustion révolutionne la conception des voitures reléguant au placard les moteurs à vapeur ou électrique, et pourtant, c’est bien une voiture équipée d’un moteur à vapeur qui va décrocher le 26 janvier 1906 un record international de vitesse à plus de 190 km/h, une sacrée performance pour l’époque.

En 1906, la seconde édition du weekend de vélocité automobile a lieu à Daytona. Pour l’occasion, de nombreux participants s’alignent sur la place de Daytona afin d’inscrire leur nom sur la liste des recordman de vitesse.

Parmi l’ensemble des concurrents, un américain du nom de Fred Mariott s’aligne à bord d’une Stanley Streamer Rocket. Cette voiture à la particularité d’être encore propulsée par la vapeur d’eau.

La Stanley Streamer Rocket, voit le jour en 1906. Elle mesure 3,8m de long et pèse 780Kg. Elle est propulsée par une chaudière pouvant atteindre les 371 degrès Celsus.

Lors de la course de vitesse, la Streamer est en concurrence avec quatre concurrents, mais malgré la présence de moteur à combustion, la Streamer Rocket va tirer son épingle du jeu pour remporter la course et inscrire un nouveau record international de vitesse de 195,65 km/h.

Il faudra attendre plus de 100 ans pour que ce record soit battu par une autre voiture à vapeur puisqu’en 2009, la Kettle raye des tablettes la Streamer Rocket en atteignant une vitesse de 225,06 km/h.