Route de Légende : de Beaufort au Col du Galibier

Ce mois-ci, je vous emmène sur les versants de quelques-uns des plus beaux cols de France. En cette période hivernale, quoi de mieux que de partir sur les traces de la célèbre grande route des Alpes. Longue de 720 kilomètres, elle ne traverse pas moins de 16 cols dont 6 de plus de 2000 mètres. La portion que nous allons parcourir démarre à Arêches-Beaufort et se terminera sur les pentes du célèbre Galibier, traversé plusieurs fois par les coureurs du tour de France. Au programme le Cormet de Roseland, le Col de l’Iseran (le plus haut col routier des Alpes) ou encore le Col du Télégraphe.

 Prenez le départ de Beaufort, petite commune de Savoie principalement connue pour sa station d’été et d’hiver : Arêches-Beaufort. Avant votre départ, vous pouvez en profiter pour découvrir Le château de Beaufort, un ancien fort du XIème siècle.

 

Il est temps de partir, prenez la D218A pour vous diriger vers votre première ascension de la journée, un col très peu connu : Le Col du Prè. Culminant à plus de 1703m d’altitude, Il permet de faire la jonction entre Beaufort et le Lac de Roselend. Cette ascension est difficile puisque la route est très étroite et comporte de nombreux lacets.

Une fois ce premier col passé, vous arrivez au très beau Lac de Roselend. Ses eaux turquoise sont entourées de montagnes qui avoisinent les 2800m d’altitude, un paysage à couper le souffle qui vous accompagnera pendant quelques kilomètres jusqu’à arriver au début de l’ascension du Cormet de Roselend culminant à 1968m. Cette portion sera tout aussi difficile que la précédente avec une route étroite mais dégagée. Dépourvue de haute végétation, vous pourrez profiter pleinement de la vue alentour. De nombreuses aires sont aménagées pour faire un arrête photo.

 

Après quelques kilomètres, vous voici aux portes du Parc National de la Vanoise et de votre prochaine étape : Bourg Saint Maurice. La ville se situe au bord de l’Isère et est très prisée par les amateurs de glisse pour sa station de ski « Les Arcs », offrant un panorama sur la vallée de la Tarentaise et sur le Mont Blanc.

Il est temps maintenant de se diriger vers le plus haut col routier des Alpes, le col de l’Iseran. En partant de Bourg Saint-Maurice, suivez la D902, vous longerez le lac de Chevril, passerez tout proche du lac de Tignes jusqu’à entamer la montée vous menant à 2764 m d’altitude pour admirer un paysage exceptionnel. Au sommet de l’Iseran, vous êtes entre la vallée de la Tarentaise et celle de la Maurienne, il ne vous restera plus qu’à entamer votre descente pour rejoindre le Col du Télégraphe.

 

Après avoir traversé quelques petites communes comme Bessans, Lanslevillard ou encore Termignon, vous arriverez à Saint Michel de Maurienne, petite commune qui marque le début de la montée vers le Col du Télégraphe, emprunté 29 fois par le Tour de France. Long de plus de 12 km, il possède des pentes allant jusqu’à 9%. Il est également une rampe d’accès vers l’ascension par la face nord du col du Galibier, notre prochaine et ultime destination.

Le Col du Galibier est un des cols français les plus mythique. Popularisé en grande parte par le Tour de France où de célèbres affrontements eurent lieux, il a été franchi au total 61 fois, un véritable record pour un col des Alpes. Son ascension de 18km offre des panoramas à couper le souffle mais son dénivelé aura de quoi faire trembler les jambes des cyclistes les plus aguerris.