Voiture de légende : La Traction Avant

Découvrons ce mois-ci une voiture qui a marqué l’histoire automobile à bien des égards : La Citroën Traction Avant de 1934. Voiture emblématique de la seconde Guerre Mondiale, à tour de rôle utilisée par la Wehrmacht et la Résistance, elle conquit le peuple français malgré des débuts assez catastrophiques. Dotée de nombreuses innovations technologique comme le freinage hydraulique, les roues motrices avant ou encore une carrosserie monocoque, elle deviendra une incontournable du paysage automobile français.

Dans les années 30, Citroën est en grande difficulté financière, bien qu’ayant remonté quelque peu la pente avec la commercialisation en 1932 de la Rosalie, la marque aux chevrons se doit d’innover pour augmenter ses ventes et ainsi pérenniser les finances de la société.

Dans la précipitation et après seulement 18 mois de développement, la Citroën Traction Avant est prête à être présentée au grand public le 18 avril 1934. La nouvelle venue embarque de nombreuses nouveautés pour séduire le grand public à commencer par des roues avant motrices, mais ce n’est pas la seule innovation. Freinage hydraulique, suspensions avant indépendantes, monocoques sont autant de nouveautés qui rendent la traction réellement révolutionnaire.

citroen-4537410_1920

Avec une mise sur le marché à la hâte, Citroën n’a pas suffisamment testé sa voiture et s’en suivra de nombreux problèmes majeurs de fiabilité entrainant des situations plus que cocasse. Les cadrans cèdent rapidement et entrainent la perte des roues avant, la carrosserie n’est pas assez résistante et plie au moindre choc, les boites de vitesses rendent l’âme au bout de quelques kilomètres… La voiture dépasse clairement les compétences du réseau Citroën qui peine à résoudre les problèmes de la voiture.

Les dépenses colossales englouties par la Traction ont raison des finances de Citroën qui fait faillite. C’est la société Michelin qui reprend la marque de voiture française. La première mission de Michelin est de fiabiliser la traction pour faire décoller les ventes, et la mission est plus que réussie puisqu’à partir de 1936 les ventes explosent et dépasseront les 750 000 exemplaires.

Traction FFI

Avec la Seconde Guerre Mondiale, l’Allemagne envahit la France et réquisitionne des véhicules. La Wehrmacht adopte très rapidement la Traction en partie à cause de la motricité de ses roues avant. Mais les Allemands ne sont pas les seuls à plébisciter la Traction, la résistance française en fera un large usage également avec le sigle « FFI » apposé sur la carrosserie.

L’histoire de la Traction est riche d’anecdotes, tantôt voiture de la résistante, tantôt voiture préférée des gangsters, la Traction a marqué les esprits de par ses innovations et son utilisation.