Voiture de Légende : La Lamborghini Miura

Considérée par de nombreux spécialistes comme une chef d’œuvre, première GT de série à embarquer un moteur en position centrale arrière, la Lamborghini Miura est une réussite absolue tant par sa conception que sa réalisation. Succédant à la 350GT sortie en 1964, la Lamborghini Miura marquera les esprits avec les innovations qu’elle propose, ses courbes agressives et sa conduite sportive. Elle mettra d’ailleurs à mal l’hégémonie du célèbre constructeur au cheval cabré : Ferrari.

La fougue espagnole, l’élégance Italienne

La Miura est sans aucun doute la voiture qui a révolutionné la manière de concevoir les coupés sportifs. Lors de sa présentation au grand public et à la presse au Salon de Genève en Mars 1966, la dernière création de Lamborghini étonne, intrigue et fascine. C’est avec son nom tout d’abord que la sportive Italienne se démarque. Miura, une référence à l’une des plus anciennes familles d’éleveurs de taureau en Andalousie annonce la vélocité de ce coupé sportif.

Lamborghini Miura

(source photo : roadandtrack-amalgam)

C’est ensuite par ses lignes que la Miura fascine. C’est à un jeune Italien de 27, Marcello Gandini, que l’on doit les superbes lignes de la Lamborghini. En seulement 3 mois, le jeune Italien passe du croquis de la voiture au prototype final, un véritable exploit.

Enfin, ce qui étonne et surtout ce qui va révolutionner le secteur de l’automobile c’est la position du moteur de la Miura. Là où seuls quelques constructeurs se sont essayés à modifier la position du moteur pour le placer en position centrale arrière sur des modèles de course, comme la GT40, Lamborghini prend le pari de lancer une voiture de série avec un moteur adoptant cette position.

Miura RM sothebys

(source photo : Sothebys)

La Miura est un véritable succès avant même sa commercialisation, et quand on regarde de plus près les performances annoncées, on comprend mieux pourquoi.

Des performances à faire pâlir la concurrence

Avec un moteur V12 de 4.0L développant 350 chevaux, une puissance peu courante à cette époque, la Lamborghini pouvait atteindre une vitesse maximale de 270 km/h ce qui en faisait à l’époque l’une des voitures de série les plus rapide au monde. Le 0 à 100km/h est avalé en 6 secondes et le 220 km/h en 25 secondes, une prouesse pour l’époque.

miura moto

(source photo : Motor1)

Outre des performances faisant pâlir la concurrence, la Miura arbore un intérieur de haute qualité avec de nombreuses matières nobles comme le cuir ou encore le bois.

Malgré quelques soucis de fiabilité, notamment au niveau de l’arrivée d’essence et quelques problèmes de tenue de route, la Miura est victime de son succès et les quelques 764 exemplaires fabriqués vont tous s’arracher à prix d’or.

Deux améliorations principales sont commercialisées, dont le modèle SV qui développera jusqu’à 385 chevaux.

Miura vs GTP a

(source photo : auto motor und sport)

Lors de cette période faste pour l’automobile, la Miura ridiculise les Ferrari 275 GTB de l’époque si bien qu’Il Commandatore, Enzo Ferrari se voit piqué au vif devant le succès de son concurrent. Ferrari réplique 2 ans plus tard avec l’un des plus grands Chefs d’œuvre de la marque : La Daytona 365 GTB.

S’en suivra alors une rivalité qui poussera Ferrucio Lamborghini et Enzo Ferrari à nous offrir au cours des décennies suivantes les plus beaux coupés sportifs au monde.