Voiture de légende Alpine A110

Véritable mythe parmi les voitures de sport, ambassadrice sans égal du sport automobile français, notamment en rallye, l’Alpine A110 est une voiture qui a marqué les esprits. Reconnaissable entre toutes par ses lignes sportives et sa couleur bleu métallisé, elle a eu une carrière exemplaire, sur la route mais également en rallye. Première Championne du Monde des Rallyes en 1973, elle marquera de son emprunte le sport automobile français et international.

Naissance de l’A110

Présentée au Salon de l’Automobile de Paris en 1962, l’Alpine A110 est l’évolution de l’A108. Elle reprend plusieurs pièce et équipement de la Renault R8 contrairement à sa grande sœur qui utilisait les pièces de la Renault Dauphine. Conçue par Jean Rédélé, ancien pilote de rallye, fondateur de la marque Alpine, l’A110 voit son « arrière » agrandi pour accueillir le nouveau moteur quatre cylindres.

En 1965, Alpine s’associe à Renault, notamment pour le bloc moteur. Les Alpines sont dorénavant distribuées par le constructeur français, permettant ainsi une meilleure commercialisation.

Renault Alpine A110

© CarThrottle

Bien que l’alpine soit disponible en version route, elle va construire sa renommée en compétition grâce à d’excellents résultats. Elle écume tous les rallyes nationaux et commence à cumuler de nombreuses victoires sacrant plusieurs Champions de France à son volant.

A la fin des années 60, l’A110 exporte sa notoriété au-delà de l’Hexagone. Elle gagne la majorité des épreuves en Europe et devient la voiture de Rallye la plus performante en 1971 face aux Porsche 911, Lancia Fulvia et Ford Escort. Parmi ses victoires, on se souvient du célèbre Rallye de Monte-Carlo, remporté avec le pilote suédois Ove Anderson où elle remporte son premier titre de Champion d’Europe des Constructeurs

Alpine racheté par Renault

En 1972, une grève paralyse la société et en 1973 Renault devient l’investisseur majoritaire d’Alpine. Jean Rédélé quittera l’entreprise quelques années plus tard en 1978 sentant qu’il ne peut plus faire ce qu’il souhaite avec sa marque.

Renault Alpine A110

©  Pinterest

En 1973, le Championnat International des Rallyes est remplacé par le Championnat du Monde des Rallyes. Renault décide, au vu des résultats de l’A110, de participer à cette première édition avec une équipe composée de plusieurs pilotes : Jean-Luc Thérier, Jean-Claude Andruet, Bernard Darniche et Jean-Pierre Nicolas. En remportant 6 des 13 courses de la saison, l’A110 devient la première Championne du Monde des Rallyes. Les quatre pilotes Français sont alors surnommés par les anglais « Les mousquetaires d’Alpine Renault ».

renault-3775010_1920

La Renault Alpine subira de nombreuses modifications et évolutions notamment en termes de motorisation. En Rallye, son moteur équipé d’un turbo atteindra 250 ch pour un poids moyen de 625 kg lui offrant un rapport poids/puissance exceptionnel.

La fin d’une ère?

En 1974, l’A110 atteint ses limites en termes de performance. La Lancia Stratos domine outrageusement la saison et remporte le titre. La Lancia signe d’ailleurs un triplé qui sera battu 11 ans plus tard avec la fameuse Lancia Delta intégrale.

L’A110 a permis de propulser le sport automobile Français dans les hautes sphères internationales. Bien que Renault savourait quelques succès notoire avec sa R8 Gordini, on peut affirmer que l’A110 fût la première voiture à régner « sans partage » dans le monde des Rallyes. La production s’arrête en 1977 mais contre toute attente, Renault, nostalgique de sa super sportive, donnera une seconde vie à l’Alpine en dévoilant en 2018 une nouvelle version de cette voiture exceptionnelle avec la Renault Alpine.

A110 2018

©  Sudouest