Voiture de Légende : La Porsche 911 Classic

Nous partons aujourd’hui sur les traces du modèle le plus emblématique de la marque allemande Porsche : la 911 Classic. Véritable ambassadrice de la marque, elle a suscité l’enthousiasme des passionnés du monde entier à son lancement et continue de faire rêver, même après sept générations de modèles et plus de 50 ans d’existence. Avec plus d’un million de 911 vendues, elle est la voiture de sport emblématique la plus vendue au monde.

Les débuts d’une Légende

 Tout commence en 1948 lorsque Ferry Porsche, fils de l’illustre Ferdinand Porsche, décide de lancer sur le marché la première auto pour leur propre marque : la Porsche 356. Construite sur les bases mécaniques de la Coccinelle de Volkswagen et dessinée par Erwin Komenda, la 356 est dotée d’une puissance initiale de 40 ch qui augmentera avec les améliorations sur les nouveaux modèles. Fabriquée jusqu’en 1965 elle s’est vendue à plus de 76 000 exemplaires, confirmant bien à Ferry Porsche la production de voitures en nom propre.

Porsche 356

Dès la fin des années 50, Ferry Porsche qui dirige désormais la firme familiale après la disparition de son père, travaille en secret sur la conception d’une nouvelle voiture, la future 911.

En 1963, est présentée au salon automobile de Francfort le prototype de la 911, mais elle n’y est pas dévoilée sous ce nom mais sous « Type 901 ». Ce prototype était loin d’être finalisé; elle embarquait un faux moteur et le tableau de bord n’arborait que deux cadrans au lieu des cinq qui y figureront plus tard.

Ce n’est qu’un an après, en 1964 que la Porsche 901 se débarrasse de son statut de prototype, pour se diriger vers les chaînes de montage afin d’être produite en série.

Un problème survient cependant en octobre 1964; Porsche reçoit un courrier du fabricant français Peugeot, lui indiquant qu’avec le nom 901, le constructeur allemand commettait une violation de la Législation Française des Droits D’Auteurs. Depuis 1929, la marque au lion utilise un numéro à trois chiffres, avec un zéro au milieu, pour désigner ses voitures et à ce titre toutes les séquences de chiffres respectant cet ordre utilisée par une autre marque, constitue une violation des droits d’auteurs.

porsche-911-2930668_1920

Après avoir envisagé plusieurs possibilités pour changer le nom de son véhicule qui était déjà en production, Ferry Porsche n’eu pas d’autres choix que d’opter pour la dénomination 911. En effet, les prospectus, notices et les logos devant figurer sur la partie arrière du véhicule et sur la boite à gants, étaient déjà en phase de finalisation. La firme n’avait plus le temps de trouver un nouveau nom ou alors de réaliser un nouveau chiffre à apposer sur l’ensemble des supports. Ils décidèrent alors le réutiliser le « 1 » de la 901 pour créer la 911.

 

La 911, une voiture hors normes

La 911 est officiellement commercialisée le 10 novembre. À ses débuts, son moteur boxer de six cylindres à plat, à refroidissement par air, développe 130 chevaux, ce qui lui permet d’atteindre les 210 km/h. Possédant une turbine axiale et un arbre à cames en tête par côté, Porsche fait le choix de placer des chaînes pour contrôler ces derniers. Cette architecture de moteur restera quasiment identique jusqu’à la fin des années 90.

Mais malgré de superbes performances, Porsche ayant peur que ses clients de la première heure ne soient pas intéressés par une voiture chère et puissante, opte pour un modèle qui correspond davantage à leurs attentes. La marque allemande sort donc en 1965 la 912 reprenant le moteur 1.6 litres de la 356 avec une puissance de 90 chevaux, ce qui réduisant considérablement le prix du véhicule.

Porsche_912

À partir de ce moment et face au succès de ses voitures, Porsche va décliner la 911. L’année 1966 sera un très bon cru pour Porsche, apparaissent successivement la 911 S développant 160 chevaux atteignant les 225km/h et la 911 Targa, premier cabriolet de la marque avec un véritable arceau de sécurité en faisant ainsi le cabriolet le plus sûr du monde.

Au delà du développement de voitures sportives, Porsche prend en compte la dimension écologique de ses véhicules en respectant pour l’ensemble de ses modèles les normes antipollution américaine l’EPA.

En 1967, la 911 est remplacée par la 911 L (pour Luxus), puis apparaît la 911 T (pour Touring) d’une puissance de 110 chevaux. La marque compte alors quatre modèles, la 911 L, la 911 T, la Targa et la 912 ce qui lui permet de couvrir une bonne partie du marché automobile.

Porsche décapotable

En 1969, les motorisations passent de 2 litres à 2.2 litres ce qui augmente considérablement la puissance de ses modèles, la 911 S passant ainsi de 160 à 180 chevaux.

L’avènement de la Carrera, fin de la 1ère génération des 911

En 1972, Porsche lance la voiture qui marquera à jamais l’histoire de la marque et de la lignée des 911. La 911 2.7 Carrera RS voit ainsi le jour avec un rapport poids/puissance exceptionnel pour l’époque : 1 000 kg pour 210 chevaux. Développée à l’origine pour la compétition, elle est produite à 500 exemplaires pour des particuliers. Mais face à son succès, elle sera finalement produite à près de 1 600 exemplaires.

7 Porsche 911 Carrera RS

En lançant en 1964 la première 911, Porsche ne se doutait probablement pas que cette lignée allait perdurer jusqu’à nos jours. En 2018, la firme Allemande compte pas moins de sept générations de 911, et en fin d’année devrait arriver la 8ème avec la 911 « Type 992 ». Au final plus d’un million d’exemplaires de cette lignée mythique se sont vendues à travers le monde depuis son lancement, ce qui en fait la voiture de sport la plus vendue de tous les temps.