Voiture de Légende : Aston Martin DB5

Il y a des voitures qui marquent l’histoire en s’écoulant à des millions d’exemplaires, et d’autres par leur élégance. Ce mois-ci nous allons parler de la mythique Aston Martin DB5, une voiture entrée dans la légende en partie grâce au fameux agent secret : James Bond, mais également grâce à ses lignes d’une rare pureté et sa puissance mécanique.

Naissance d’Aston Martin

Aston-Martin-logo-2003-7000x4000

Aston Martin est fondée en 1913 par Lionel Martin et Robert Bamford. Lionel Matin remporte en 1913 la course Aston Clinton en Angleterre, ce qui va l’inspirer pour le nom de son entreprise, qui sera constituée de son nom de famille et de la course qu’il a gagnée. A ses débuts Aston Martin était une entreprise dédiée à la conception et à la réalisation de voitures de course. Malgré quelques records intéressants grâce à l’Aston Martin Bunny en 1922, le constructeur est en faillite et la marque est rachetée en 1926. Lionel Martin est définitivement écarté du projet. Cependant la réussite n’est pas au rendez-vous et il faudra attendre l’arrivée d’un passionné milliardaire : David Brown, en 1947, pour qu’Aston Martin devienne la marque que nous connaissons aujourd’hui.

Les origines

David Brown est bien décidé à faire prospérer l’entreprise qu’il vient d’acquérir, il s’entoure des bonnes personnes pour concevoir la voiture qui changera le visage de la marque. Après un travail de près de trois ans, Aston Martin sort en 1950 la DB2, un modèle baptisé ainsi par David Brown, en hommage à son patronyme. La voiture est dessinée par Frank Feeley, un designer s’inspirant fortement des créations de Pininfarina. Cette voiture sera un véritable succès commercial et sera produite à 410 exemplaires.

Aston_Martin_DB2 la revue de l'automobile

S’en suit la DB3 fabriquée en 1951, une voiture de course qui obtiendra de bons résultats notamment aux 24 Heures du Mans en 1955 et 1956.

En 1958, Aston Martin signe le renouveau de la marque avec la DB4. La ligne est très souple et élégante, grâce à une carrosserie composée de panneaux en aluminium soudés, le tout placé sur une armature tubulaire, octroyant ainsi une grande légèreté à la voiture. La voiture sera produite à 1 210 exemplaires.

La naissance d’un mythe

En 1963, Aston Martin commercialise la voiture qui lui permettra de rentrer dans la légende automobile. La DB5 réalisée par le carrossier italien Carrozzeria Touring, voit le jour. Le projet est dirigé par John Wyer et le constructeur souhaite afficher de nouvelles ambitions avec cette voiture.

Aston Martin DB5 2

Le six-cylindres en ligne du moteur porte la cylindrée de la voiture à 4 litres. Ce changement majeur permet à la voiture de développer 282 chevaux pour une vitesse maximale de 230 km/h. Cette puissance permet à la DB5 d’effectuer le 0 à 100km/h en 8 secondes.

La DB5 est une voiture quasi-parfaite, elle affiche une ligne très élégante, une calandre avant magnifique qui épouse parfaitement l’ovale des optiques de feu avant, mais également une motorisation puissante et une carrosserie très légère.

A l’origine rouge, une proposition de contrat va tout changer, pour le silver birch, offrant un aspect plus sobre et discret au véhicule.

Suite à des échanges entre Aston Martin et EON Production, la DB5 devient la nouvelle voiture du plus célèbre des agents secrets : James Bond.

La DB5 fait ses grands débuts au cinéma dans Goldfinger et voilà comment elle a été présentée :

James Bond : « Où est ma Bentley ? »
Q : « elle a fait son temps, j’en ai bien peur » 
James Bond : «Elle ne m’a jamais lâchée. »
Q : « C’est M qui ordonne double 07, on vous octroie cette Aston Martin DB5 modifié ».

Goldfinger de GuyHamilton avec Sean Connery (James Bond 007) 1964 voiture Aston Martin DB5

Goldfinger de GuyHamilton avec Sean Connery (James Bond 007) 1964 voiture Aston Martin DB5

Ainsi commence la grande histoire d’amour entre James Bond et Aston Martin. On retrouvera la DB5 également dans Opération Tonnerre ou plus récemment dans GoldenEye, Demain de meurt jamais, Casino Royale, Skyfall ou encore 007 Spectre.

Dans le film Goldfinger, la voiture est pour la première fois affublée nombreux gadgets, comme les vitres pare-balles, la plaque d’immatriculation changeante, un accoudoir permettant de déclencher diverses protections pour la voiture, comme une nappe d’huile, un écran de fumée, ou une mitraillette. Mais la DB5 possède aussi un petit bouton rouge sur son levier de vitesse pour éjecter le pilote en cas de danger. Bref, une vraie voiture d’agent secret.

Aston Martin DB5 1

La voiture sera produite à 1 021 exemplaires. Mais si vous souhaitez en acquérir une, il faudra sortir votre porte monnaie, car en moyenne ces petits bijoux se vendent à 1 millions d’euros.

Le Renouveau

Il y a quelques jours, l’information a eu l’effet d’une petite bombe dans le milieu de l’automobile. Aston Martin a annoncé la réédition de son modèle mythique de 1964 : la DB5. Seulement 25 exemplaires seront disponibles. La DB5 arborera quelques légers changements comparés à son homologue de 1964, elle devra notamment répondre aux normes anti-pollution actuelles. Pour ceux qui se poseraient la question, elle embarquera également quelques-uns des gadgets vus dans GoldFinger, mais ne vous attendez pas à avoir une mitraillette ou un siège éjectable dans votre voiture. Enfin, pour pouvoir acquérir ce petit bijou disponible aux alentours de 2020, sachez qu’il faudra débourser plus de 3 millions d’euros (hors taxe) pour une voiture qui ne sera pas homologuée pour la route ! Mais bon, quand on aime, on ne compte pas, enfin… là il faudra compter un peu tout de même.