Voiture de Légende : La Ford GT40

La Ford GT 40 est une voiture qui aura marqué la compétition automobile dans les années 1960. Elle n’a pas été conçue comme une simple voiture de sport, Ford en a fait son instrument de vengeance contre le constructeur Italien Ferrari. La GT40 est une voiture reconnaissable entre toute. Ses lignes futuristes, ses couleurs et sa facilité de pilotage en font l’une des voitures les plus appréciées des pilotes automobiles, et des passionnés de voiture

L’histoire de la GT40

Tout commence dans les années 1960, où Henry Ford II, souhaite développer une voiture pour participer aux mythiques 24 Heures du Mans, mais les différents projets développés restent en « standby ». C’est en 1963 que tout va basculer, lorsqu’Henry Ford II apprend qu’Enzo Ferrari connaît certaines difficultés financières et serait prêt à céder sa mythique marque : Ferrari.

Ford voit alors l’opportunité d’acquérir un constructeur possédant un département compétition de course aussi important. Il décide alors d’investir plusieurs millions pour évaluer la situation de Ferrari, en vue d’un rachat prochain.

Cependant, Ford exige que Ferrari se retire de la compétition les 500 miles d’Indianapolis et qu’Henry Ford II devienne seul directeur du département de compétition de Ferrari. Enzo refuse ces exigences et alors que le processus de rachat était déjà amorcé et que de nombreux millions avaient déjà été dépensés par Ford, Ferrari annule la vente, laissant Ford sans rien et avec un compte en banque dépouillé de plusieurs millions.

Henry Ford II est hors de lui. Même si sa marque reste modique comparée à l’industrie Ferrari, il va mettre un point d’honneur à se venger, en reprenant le développement d’une voiture de sport capable de battre le constructeur italien aux 24 Heures du Mans, remportée par Ferrari depuis 1961. Pour développer sa future voiture de course, Henry Ford II cherche une aide extérieur. Le châssis ainsi que l’aérodynamisme de la future voiture devait être développés très rapidement. Il fait alors appel au PDG de Lola Cars, Eric Broadley, qui vient au renfort de l’écurie Ford. Ce Designer reconnu avait fait ces preuves après-guerre en développant ses propres voitures et en construisant des châssis pour les Formule 1.

La GT40, l’arrivée au Mans

La Ford GT40 (GT, diminutif de Grand Touring, et 40 pour sa hauteur de caisse, 40 pouces soit 1,02 mètres) est développée en toute hâte pour être alignée dès l’année 1964 sur les courses automobiles. Sur le papier, la voiture n’est pas un modèle de course. Elle emprunte son moteur, un V8 de 4,3 litres à la Ford Fairlane (une berline routière), possède une boite de vitesse Colotti, qui va s’avérer beaucoup trop fragile pour le couple du V8, et un aérodynamisme peu convaincant.

Ford GT40 intérieur le point

(source photo : le point)

Néanmoins, le 20 juin 1964, trois GT40 Mk sont alignées au départ de la légendaire course Française. La voiture pilotée par le duo Ginther/Gregory est en tête dès la première heure, mais suite des problèmes mécaniques à répétition, les trois GT40 Mk abandonneront la course laissant une nouvelle fois Ferrari remporter le championnat.

En 1965, Ford fait appel à Caroll Shelby, préparateur de voitures et créateur de la fameuse Shelby Cobra 220. Avec cette collaboration, Ford lance le 19 juin 1965 deux Ford GT40 Mk II (préparées par Shelby avec un moteur de 7 litres) et quatre GT40 Mk I légèrement modifiées (avec un moteur de 4.7 litres). Sans surprise, les voitures préparées par Shelby s’avèrent beaucoup plus rapides et la Mk II pilotée par le duo McLaren/Miles restera en tête jusqu’à la 7ème heures de course. Mais les véhicules sont toujours victimes de leur manque de fiabilité (problèmes de boite de vitesse), et les six GT40 engagées sur la course signeront leurs abandons laissant une nouvelle fois la victoire aux Ferrari.

Ford GT40 TF1

(source photo tf1)

Ford retient les enseignements acquis lors des deux dernières courses des 24 Heures du Mans. Le constructeur développe des V8 ayant une puissance de 485 ch. Il améliore et rajoute des entrées d’air sur la voiture pour un meilleur refroidissement du moteur et un meilleur aérodynamisme.

En 1966, la GT40 Mk II est engagée sur la course des 24 Heures de Daytona. Le duo Miles/Ruby remporte ainsi la première course d’endurance de l’histoire de Ford. Fort de ce succès, le constructeur américain comprend que les modifications de sa voiture sont pertinentes et qu’il peut désormais envisager de tenir tête aux Ferrari sur le circuit français. Le 26 mars, Ford récidive avec une victoire aux 12 Heures de Sebring, toujours avec le même équipage.

Ford GT40 mkII lemansslotracing

(source photo lemansslotracing)

Le 18 juin se tient la fameuse course d’endurance des 24 Heures du Mans. Ford arrive avec un capital confiance important, car il sait que ses voitures sont désormais fiables. L’écurie aligne alors huit voitures au départ de la course, contre sept pour Ferrari. Les Ford Mk II dominent outrageusement la course, si bien qu’à l’arrivée, les équipages des Ford s’étaient mis d’accord pour passer la ligne en même temps. Lors de l’abaissement du drapeau à damier, les 3 Ford GT40 passent la ligne en même temps. Les coureurs ne savent pas qui va être désigné vainqueur, mais suite à une longue discussion des commissaires de courses, ce sera la Mk II N°2 de McLaren et Amon qui sera sacrée. Ford met ainsi fin à la domination écrasante de Ferrari et gagnera les courses du Mans de 1967, 68 et 69 réalisant la prouesse de détrôner le géant Italien. Henry Ford Junior aura ainsi réussi son pari de développer une voiture de course suffisamment puissante et fiable pour gagner la course de ses rêves, et par la même occasion de se venger d’Enzo Ferrari.

La Ford GT40, La légende

La Ford GT40 restera une des voitures de courses les plus emblématique de sa génération. Car outre ses courbes, ses couleurs bleu ciel et orange, la GT40 est la petite voiture qui a réussi à détrôner l’ogre Ferrari et ses P3 et P4.

Ford GT40 - Experiencedays

(source photo experiencedays)

Il faut quand même se rendre compte que Ford a réussi à développer une voiture de course aussi impressionnante en seulement trois ans, véritable prouesse pour l’époque, avec les moyens dont disposait Ford.

La GT40 a été construite de 1964 à 1968 pour un total de 126 exemplaires, ce qui en fait une voiture très rare et très coûteuse. Un projet récent lancé par Ford parle de sortir à nouveau quelques exemplaires identiques à la Ford GT40 des années 1960. Tout le monde espère retrouver cette voiture emblématique sur les circuits, tout en espérant qu’une version routière sera également disponible, en gardant les mêmes courbes que son illustre aînée.

Ford GT40 mkII fordauthority

(source photo fordauthority)