Voiture de Légende : La Peugeot 205

Voiture de légende : La Peugeot 205

Ce mois-ci, nous consacrons un dossier spécial à une voiture de légende : la Peugeot 205. Cette petite voiture aura marqué les français mais également le monde par sa simplicité et surtout son efficacité. Première voiture sportive française à gagner le Championnat du Monde des Rallyes, la 205 aura brillé par ses capacités sportives mais également par son faible coût.

La Peugeot 205 est un pari lancé par le constructeur automobile français. En effet, suite à l’absorption de Citroën en 1975 puis à l’achat de Chrysler Europe en 1977, Peugeot se retrouve en grande difficulté financière. Les véhicules du Lion se vendent de moins en moins et Peugeot souffre d’une image vieillissante.

Le constructeur décide alors de lancer un projet de voiture nommé M24 ayant pour but de sauver sa marque en élargissant sa clientèle tout en répondant aux exigences du plus grand nombre et ce à moindre coût.

Bien qu’élaborée sur la base de la Peugeot 104, les développeurs décident de tout changer pour anticiper les besoins des futurs conducteurs et surtout pour permettre aux designers de proposer des nouveautés.

Bien que Pininfarina soit à l’origine des designs des Peugeot des années 70, c’est le cabinet dirigé par Gérard Welter qui se voit en charge du design de la futur 205.

Les courbes de la voiture deviennent plus agressives et arrondies et certaines innovations comme la calandre à barrette se retrouveront sur les futurs modèles de la marque. Paul Bracq, célèbre designer intérieur de voiture, responsable des intérieurs des Mercedes et BMW des années 60′ et 70′, se chargera de designer l’intérieur du véhicule. En 1981, Jean Todd, qui dirigera plus tard la Scuderia Ferrari en Formule 1, propose à Peugeot un programme ambitieux consistant à créer une 205 sport pour les Rallyes.

En 1983, c’est le grand jour, l’ancienne M24 devenue pour le grand public la Peugeot 205 voit le jour. Elle est disponible en modèle cinq portes, avec cinq versions différentes et quatre motorisations allant de 50ch à 80ch. Un modèle diesel trois portes est mis sur le marché en septembre avec une consommation extrêmement basse 3,9L/100km. Avec un plein, la petite diesel pourra parcourir 1000 km. La presse est conquise par ce nouveau modèle et la Peugeot 205 diesel va contribuer au changement de motorisation du parc automobile Français. Les autres constructeurs, dont Renault, voyant les possibilités offertes par une motorisation diesel, vont petit à petit délaisser le mazout pour développer les moteurs diesel.

Peugeot s’attache aussi les services de l’agence de communication Havas pour lancer plusieurs spots télévisés ventant les mérites de la 205 avec comme signature : « Peugeot 205, quel sacré numéro ».

En 1984, Peugeot lance les modèles sport de la 205 à savoir la 205 GTI et la 205 Turbo.

Cette dernière développée sous l’impulsion de Jean Todd se verra propulsée dans les courses de Rallyes et Ari Vatanen (un des fameux Finlandais Volant) gagnera cette année trois Rallyes (Finlande, San Remo et Grande-Bretagne). Peugeot terminera d’ailleurs cette année 3ème du Championnat Constructeur des Rallyes. Cette réussite en sport automobile fait bondir les ventes de la 205.

C’est aussi l’apparition des premiers modèles en édition limitée de la 205 : La 205 Lacoste, crée en partenariat avec la célèbre marque Française. Optant pour une baguette de bas de caisse rouge et verte, des jantes de couleur de la carrosserie, des sièges en velours, un volant en cuir ou encore un toit ouvrant, elle sera fabriquée à 24 000 exemplaires.

En 1985, Peugeot entre davantage dans l’histoire du sport automobile. Grâce à leur pilote Timo Salonen, Peugeot devient Champion du Monde des Constructeurs et Timo devient Champion du Monde des Pilotes. Cette même année, Peugeot sort la 205 GTI 1.6L de 125ch.

L’année suivante, en 1986, le constructeur surf sur son succès grandissant et sort plusieurs modèles légèrement différents. On assiste alors au lancement de la fameuse 205 cabriolet. La marque au Lion réitère sa prouesse sportive en devenant une nouvelle fois Championne du Monde des Pilotes et des Constructeurs en Rallye devant Audi.

Afin de renouveler sans cesse sa 205, Peugeot adopte une stratégie marketing annonçant une nouveauté tous les six mois, permettant ainsi à la voiture de perdurer malgré la sortie de voiture concurrente.

En 1987 et 1988, Peugeot continu sur sa lancée sportive en remportant successivement le Paris-Dakar grâce à Ari Vatanen et Juha Kankkunen.

La 205 Roland Garros, nouvelle édition limitée, est mise sur le marché en en 1989. C’est la petite voiture qui a tout d’une grande, avec ses nombreux équipements haut de gamme (vitre électrique, siège en cuir et tissus blanc etc.)

L’édition limitée de la GTI Griffe sort en 1990. Reconnaissable grâce à sa teinte vert fluorite et ses baguettes grises anthracite. Cette nouvelle venue arbore un intérieur très chic avec des sièges en cuir anthracite aux surpiqures vertes, une moquette grise et des clignotants avant blanc, changement majeur de l’ensemble des 205 produites à partir de cette année.

Peugeot tente de concurrencer la Renault Super5 Baccara et sa descendante la Clio Baccara en 1991, en lançant la 205 Gentry, un modèle luxe basé sur la GTI 1.9L. Malgré un équipement de luxe (siège en cuir gris, moquette au sol, baguette d’intérieur de porte en bois précieux, climatisation, toit ouvrant etc.), la Gentry arrive trop tard sur le marché et n’arrive pas à détrôner la Baccara.

De nouvelles normes antipollution sont mises en place en 1993 pour les moteurs essences. Tous les moteurs devront à présent opter pour une injection électronique. Face à cette nouveauté, le constructeur décide de réduire drastiquement le nombre de ses modèles et de ses motorisations pour limiter les coûts de développements. Malheureusement l’ensemble des modèles sportifs disparaîtront et ne seront plus fabriqués. Ils sont pourtant les initiateurs de la réussite de la 205.

En 1995, la 205 cabriolet disparaît également de la chaîne de production. L’année suivante, Peugeot lance la 205 Génération, la dernière version de la 205 produite par Peugeot. En 1998, c’est le clap de fin pour la 205, remplacée sur les lignes de montage par le plus grand succès de l’histoire de Peugeot : la 206.

La 205 aura marqué la France, et surtout le sport automobile. Pour la première fois une voiture et un constructeur français ont réussi à s’imposer dans un sport automobile international. La « Sacré numéro » aura été produite à un peu plus de 5,2 millions d’exemplaires.