Voiture de légende : La Citroën DS

La DS : Création d’un mythe

La Citroën DS est une des voitures, qui aura suscité le plus d’engouement et de passion. Plébiscitée par les cadres, les notables, puis par les célébrités et même par le Général De Gaulle, Président de la République, la Citroën DS connaitra un succès très important pour l’époque. Elle sera d’ailleurs vendue à 1,45 millions d’exemplaires entre 1955 (année de sa création) et 1975.

A la recherche d’une remplaçante à la Traction Avant, Citroën lance un projet de recherche et de développement pendant la seconde guerre mondiale, afin de développer la voiture routière du futur. Trois hommes seront responsables de la création de la fameuse DS : Flaminio Bertoni, André Lefèbvre et Paul Magès.

Flaminio Bertoni, célèbre designer industriel et sculpteur italien, va être chargé de dessiner la carrosserie de la DS. Auparavant créateur de la Traction Avant et de la 2CV, Bertoni sera également responsable de la création de l’Ami 6.

André Lefèbvre, ingénieur chez Citroën, va travailler sur la structure intérieure de la voiture, pour améliorer la sécurité du conducteur. Cela va passer par des améliorations au niveau du capot, de l’habitacle, mais également du pare-brise.

Citroen DS intérieur

Paul Magès, quant à lui, va travailler sur les performances du véhicule. Responsable de la section « super contrôle » de Citroën, Magès va se pencher longtemps sur les problèmes de freinage du « TUB » (utilitaire de Citroën), afin de dégager une étude, qui va le mener à l’utilisation de l’hydraulique pour l’ensemble des systèmes de freinage, suspension, direction, embrayage et passage de vitesse.

Après une collaboration poussée entre ces trois protagonistes et sous la direction de Pierre Bercot, futur président de Citroën, la DS voit le jour en 1955. Auparavant les modèles d’essais étaient appelés D1, D2, D3, puis vient le nom de DS (Déesse).

Présentée au Salon de Paris en 1955, la DS est l’attraction principale. Son design, ses nouveautés, et ses technologies en font la reine de ce salon.

Citroen DS 1 Citroen DS 2 Citroen DS 3

C’est la première voiture à bénéficier d’un système hydraulique centralisé pouvant faire varier la garde au sol. La voiture possède également bon nombre d’atouts esthétiques et novateurs, comme les clignotants intégrés dans le pavillon de toit, les roues maintenues par un écrou central, un volant à une branche, une pédale de frein de type « champignon » etc. Au niveau du moteur, la première DS bénéficiait d’un moteur 4 cylindres de 1.9L (d’où son nom DS19).

A la fin du premier jour du salon, 12 000 commandes avaient été passées, à la fin de ce dernier, on en compta 45 000. C’est le début de 20 années d’innovations en tout genre et de succès pour Citroën.

 

Citroën DS : une voiture incontournable

La DS a profondément marqué la France. Outre le fait que cette voiture soit particulièrement novatrice, elle va faire preuve d’une excellente longévité et entrera un peu plus dans la légende, lorsque le Général De Gaulle en fera la voiture présidentielle. Cette voiture aura également contribué à la survie du Général De Gaulle, lors de l’attentat du Petit Clamart le 22 août 1962.

Citroën engagera également sa célèbre voiture dans des courses de rallye routier. La DS gagnera d’ailleurs le rallye de Monte Carlo en 1959 et 1966, mais également le tour de Corse en 1961, ainsi que d’autres courses.

La DS devient également une icône du cinéma Français. On la retrouve dans de nombreux films notamment ceux de Louis de Funès, comme « Fantômas », « Rabbi Jacob » ou encore « Le Grand Restaurant ». Elle fait également des apparitions dans le « Clan des Siciliens », « Du rififi à Paname » ou encore « Le Samouraï » avec Alain Delon. Aux USA, la DS est également mise à l’honneur dans plusieurs films et séries télévisées. On retrouve d’ailleurs un détournement de la DS dans le film « Retour vers le futur II ».

De nombreuses personnalités décident également d’acquérir cette voiture. C’est le cas notamment d’Alain Delon, de Brigitte Bardot, de Jane Birkin, de Gérard Depardieu, ainsi que de nombreux souverains à travers le monde. La DS était une véritable voiture à la mode.

 

La fin de la DS ?

Après avoir décliné la DS dans différents modèles et motorisations et après avoir connu un succès sans précédent, Citroën décide en 1975 d’arrêter la production de cette magnifique voiture.

Après 20 ans de succès, la DS se retire du devant de la scène, pour faire place à sa grande sœur la Citroën CX. La CX empruntera beaucoup d’éléments à la DS, notamment son système hydraulique. Même si cette dernière ne connaitra pas le même succès que sa grande sœur, elle se vendra tout de même à 1,2 millions d’exemplaires.

Citroen_DS_Inside_Concept

En 2009, nous assistons à la résurrection de la Citroën DS (comme auparavant celles de la Coccinelle et de la Mini), avec l’arrivée de la DS Inside qui sera la première version d’une nouvelle gamme de DS.

Les nostalgiques pourront toujours essayer de trouver une DS originale, les prix variant de 12 000 à 35 000 euros en moyenne.